Émilie Fournel

La différence entre l’impossible et le possible réside dans la détermination de l’individu - Tommy Lasorda, ex-entraineur des Dodgers de Los Angeles

Travail et rigueur

Introduction

Dans les premières parties de ce guide, nous avons noté que la planification, l’organisation et les ressources disponibles étaient des éléments clés pour réussir à concilier ton sport de haut niveau et tes études avec succès. Plusieurs intervenants peuvent te supporter en t’aidant à planifier et à te fixer des objectifs à atteindre, à organiser ton temps et ton travail, etc. Mais tu seras toujours l’acteur premier de ta réussite. Personne ne peut faire le travail à ta place et personne ne peut vouloir pour toi. Malgré toute l’efficacité des étapes précédentes, rien n’est possible sans un travail acharné et une rigueur au quotidien dans ta conciliation sport et études.

Il est normal que ta motivation, que ce soit envers le sport, les études ou les deux en même temps, fluctue au cours d’une saison sportive et d’une année scolaire. L’important est de garder le cap sur tes objectifs à atteindre, sur l’horaire établi et de continuer à communiquer ces changements de motivation aux intervenants impliqués autour de toi.

Pour ce qui est du travail et de la rigueur, la question à te poser est :

« Quelle est la quantité de travail qui m’attend pour atteindre mes objectifs scolaires et sportifs? »

Mise en pratique

Il n’y a pas de secret, tu es le 1er responsable de ta réussite sport-études.

Personne ne peut faire le travail à ta place et tu devras trouver les moyens qui te sont propres pour surmonter les obstacles et ne jamais lâcher de vue les objectifs que tu t’es fixés!

Pour t’aider à mieux comprendre la quantité de travail qui t’attend, tu dois aborder tes exigences scolaires exactement de la même façon que tu abordes tes exigences sportives. Afin de mieux visualiser cette réalité, voici un petit tableau comparatif :

Sport Études
Travail de préparation
  • Entraînements, discussions avec l’entraîneur, répétitions de mouvements, séances vidéos, etc.
  • 25 heures d’entrainement par semaine
  • Cours, travaux, étude, discussions avec enseignants, révision, etc.
  • Pour chaque heure de cours en classe, une heure de lecture et d’étude par semaine
Évaluation Compétition (1 journée) Examen final (3 heures)
Feedback Retour sur la compétition, identification des points forts et des points à travailler en vue de la prochaine compétition Retour sur l’examen, identification des points forts et des points à travailler en vue du prochain examen

 

Les données de ce tableau peuvent sembler bien simples mais elles prennent tout leur sens! Si tu dois mettre des heures et des heures d’entrainement sur ton sport en vue d’une compétition à venir, il en est exactement de même en vue d’un examen.

Si tu dois répéter et répéter un mouvement en vue d’être prêt pour ta compétition à venir, tu dois faire plusieurs lectures de tes notes de cours et réviser la matière le plus possible pour être prêt pour ton examen.

Si tu dois consulter ton entraîneur lors de certaines difficultés avec des points techniques ou stratégiques en vue de ta compétition, tu dois consulter ton enseignant et tes collègues si tu as des difficultés avec certains éléments de la matière en vue de l’examen.

Zone-conseils

Témoignages

« Pour plusieurs joueurs de la LHJMQ, le sport est devenu une source de motivation dans leurs études et les a encouragé à poursuivre. Ces jeunes ont réalisé qu’ils pouvaient appliquer la même persévérance, discipline et ténacité dans leurs études autant que dans leur sport. Ils ont compris que la combinaison des deux apportait un équilibre dans leur vie, leur permettait d’avoir un plan B s’ils ne faisaient pas une carrière professionnelle et les aidait à s’épanouir pleinement. »

- Natacha Llorens, Directrice des programmes d’éducation, antidopage et d’aide aux joueurs de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec

«Dans les moments où ma motivation n’est pas au maximum, j’aime me rappeler pourquoi je fais tout ça ! Je pense alors au plaisir que j’ai de skier, de voyager et de mes ambitions pour ma carrière après le ski. Je me rappelle que malgré tout, mes efforts en valent la peine. Mes motivations profondes, celles qui m’ont poussée au tout début à devenir athlète, me poussent à redoubler d’ardeur et à travailler davantage. Je reste focus sur mon but ultime, celui de devenir olympienne; C’est mon feu sacré !»

- Maxime Dufour-Lapointe, athlète en ski acrobatique et étudiante en sciences de la nature au Collège Ahuntsic et au Cégep à distance

 « En ce moment, je pratique un sport que j’aime et je peux voir des résultats concrets à tout moment de l’année. Pour ce qui est de l’école, j’étais d’abord dans un domaine que je ne souhaitais pas poursuivre à l’université, donc que je n’aimais pas particulièrement. La motivation était donc moins présente. Mais récemment, j’ai changé de programme et tout semble plus stimulant et je suis plus enthousiaste à poursuivre le défi sport-études !»

- Sandrine Mainville, athlète en natation et diplômée en sciences de la nature au Collège Édouard-Montpetit